Le corps énergétique de l'être humain

Publié le par Le blog de Véronique

05 septembre 2012
Les corps énergétiques de l'être humain
Les corps énergétiques de l’être humain font partie intégrante de sa constitution. Ils entourent le corps physique à la manière des poupées russes. C’est à leur niveau que se situent la conscience, la pensée, l’intelligence… et l’âme. Ces corps invisibles furent longtemps du domaine du ressenti. Mais aujourd’hui les techniques modernes permettent de les retrouver, de les mesurer, de les étudier et surtout de prouver leur existence.
Les corps énergétiques font partie de la réalité invisible de l’être humain. Certaines personnes sont bien sûr capables de les voir et de les décrire : taille, couleur, position… Mais en fait, il est assez simple de les ressentir. Avec un peu de pratique, tout le monde est à même de le réaliser.
Les représentations des corps énergétiques des Saints et des Divinités, recouvrent tous les murs des lieux saints de toutes les religions du monde. Dans la religion chrétienne, ils sont symbolisés par un corps glorieux qui irradie une lumière et une - voire deux - auréoles autour de la tête. Tout ceci démontre que cette connaissance n’est pas récente et est universelle.


Les preuves des corps énergétiques
Les photographies du technicien russe Semyon Kirlian ont été les premières à objectiver la présence d’une enveloppe invisible autour du corps physique. Ces travaux ont ensuite été poursuivis ensuite par l’américaine Thelma Moss et le français George Hadjo. Depuis d’autres appareils ont été mis au point, capables de photographier l’aura ou de la reconstituer.
Ces dernières années, des instruments hypersensibles se sont développés. Ils sont capables de mesurer les énergies subtiles qui entourent les êtres humains. Par exemple, le magnétomètre SQUID[1] est capable de détecter d’infimes champs biomagnétiques. Il permet de mesurer les énergies situées autour du corps physique et qui correspondent aux enveloppes subtiles.
Ces expériences sont très importantes parce qu’elles apportent la preuve scientifique de l’existence d’enveloppes énergétiques autour de l’être humain. Elles prouvent aussi le bienfondé de la médecine énergétique.
L’Ayurvéda
Ce furent sans conteste les médecins indiens qui les premiers étudièrent et décrivirent avec précision les enveloppes subtiles du corps humain. De nombreux traités s’y rapportent. L’Ayurvéda parlent ainsi d’un concept de 5 corps ou de 5 enveloppes :
- Annamaya kosha ou corps physique.
- Pranamaya kosha ou corps de l’énergie ou corps émotionnel qui est le siège des énergies et de la vitalité.
- Manomaya kosha ou corps mental qui est le siège de l’esprit, de la pensée, de l’analyse et de la synthèse.
- Vijnanamaya kosha, est un corps encore plus subtil qui est le siège de la clairvoyance, de l’intuition et de la compréhension holistique.
- Anandamaya kosha qui est le siège de la béatitude, de la conscience, de la vérité. Il correspond à la partie externe mais aussi la plus intime de nous-mêmes.

La vision de l’Occident
Ces corps énergétiques ont été aussi décrits par d’autres érudits sous des appellations différentes. Les descriptions de Mr Marchesseau et de Mr Rolt-Wheeler sont ainsi très intéressantes et plus adaptées à notre esprit occidental. Ils explique que l’aura qui entoure le corps physique est composée de 3 corps subtils, chacune étant subdivisée en deux sous-couches :

* Le corps vital , le plus proche du corps physique, assure la pénétration et le stockage de l’énergie. Son aspect général est celui d’un œuf, dont l’envergure la plus large est celle des bras tendus. Le corps vital conditionne la forme et le fonctionnement des organes. C’est pourquoi il est aussi appelé « champ organisateur morphogénique ».
Le corps vital est formé de deux sous-couches :
- le corps éthérique, qui correspond à ce que l’on voit sur les photographies kirlian. Il stocke l’énergie. Il est aussi le « moule » du corps physique qui règle la croissance et la forme des organes.
- le corps astral ou corps des émotions, est porteur de l’imagination. Il fabrique les émotions, les impressions et les sensations.


* Le corps mental, correspond à la pensée, mais aussi à la raison et à l’intelligence. Il est en relation avec le corps spirituel lorsque la personne fait le vide mental ou pratique la méditation ce qui apporte la sagesse et la compréhension. De cette manière l’âme individuelle peut ainsi se développer. Le corps mental est divisé en 2 parties :
- Le corps du raisonnement ou bas mental qui est le siège de la joie de vivre et de la sensibilité. Il est relation avec l’inconscient.
- Le corps intuitif ou haut mental qui est le siège de la raison et de l’intelligence, mais aussi de l’intuition et de l’inspiration lorsqu’il est en relation avec le corps spirituel. C’est dans le haut mental que se développe la notion du bien, du juste et du vrai.
Le corps mental enveloppe également l’ensemble du corps astral. C’est par là qu’agissent les mauvaises pensées, les états de stress, les angoisses et les peurs qui surchargent le corps mental… Car si la personne n’a aucune maîtrise d’elle-même, le bas mental est livré à lui-même, ce qui la conduit à l’égoïsme et à la recherche de jouissance, de richesse et de pouvoir…
* le corps spirituel est constitué également de deux parties :
- Le corps spirituel proprement-dit qui est immortel. Il est le siège du super-conscient. C’est lui qui reviendrait d’incarnation en incarnation. Le corps spirituel dirige l’individu tout en le laissant libre de ses actes. Les mauvais penchants (avarice, sensualité, envie, malveillance…) empêchent son bon développement.
- L’âme encore appelée « étincelle divine » qui se crée lentement. C’est elle qui fait naître le sentiment d’amour.
Le corps spirituel enveloppe également l’ensemble du corps mental à la manière de poupées russes. Il constitue donc l’enveloppe la plus externe du corps humain.

Ces enveloppes sont colorées et fluctuantes selon l’état mental et physique. Des taches peuvent apparaître. Elles correspondent aux émotions et aux pathologies présentées par la personne. Les émotions sont reliées aux organes et aux tissus qui entrent en résonance avec elles. C’est sur ces corps subtils que se fixent les pensées émises par la personne elle-même ainsi que celles envoyées par les autres. Elles sont comme des flèches qui peuvent rester fichées dans nos corps subtiles et l’épuiser en lui faisant perdre progressivement son énergie.
L’aura est semblable à une volute de fumée entourant le corps physique qui changent sans cesse de forme, de dimension et de couleur selon les circonstances. Elle est parcourue de courants de lumière, de sortes de gerbes de feu ou d’étincelles allant en tout sens et transportant des informations d’un corps à un autre avec une grande vélocité.
Dans ces différents corps circulent l’énergie à travers les chakras, les méridiens, les nadis et la kundalini…
Dr Luc Bodin

Publié dans Santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article